Femmes scientifiques

Vous avez peut-être entendu parler du bad buzz de la video « Science is a girl thing » de la Commission européenne. Le site des Nouvelles news a publié un article à ce sujet, qui m’a un peu surprise. Voici pourquoi :

« les filles se sont orientées vers les métiers de l’informatique dans les années 80 quand ces métiers étaient associés à la bureautique »

Ah bon ?? Déjà, dans les années 80, c’était tout juste le début de l’info grand public (j’ai eu mon diplôme d’ingénieure en 89, j’ai bien suivi le truc il me semble). C’était justement bien plus technique  qu’aujourd’hui où tout est fait pour que les béotiens puissent faire plein de trucs sans rien connaître à l’info. C’était encore une époque où on tapait des commandes DOS pour utiliser un ordi, hein…

Quant à l’argument inconscient du « la femme scientifique ne trouve pas de mari », c’est bien la première fois que je lis ça, je ne sais même pas quoi en penser. (Dans les faits, en prépa et en école d’ingé, quand on est 15% de filles, on n’a AUCUN problème à se trouver un mec, c’est une certitude)

Bref, ces raisons données dans l’article à la désaffection féminine pour les métiers scientifiques me laissent perplexes. Qu’il y ait un problème d’image, oui, c’est sûr, mais ce n’est pas lié à la recherche d’un mari, ni dans ce sens-là à l’évolution de l’informatique !

Pour moi, la part décroissante de femmes dans ces filières provient :

  • du sexisme ambiant largement généralisé depuis 20 ans par les abus du marketing. Quand j’ai eu ma fille ainée il y a 22 ans (gasp), tout n’était pas rose partout pour les filles. Il n’y avait pas de mode quasi obligatoire du « girly » et autre « kawaï » (qui me tapent gravement sur les nerfs). Il n’y avait pas de Mars et Vénus qui ne font que toujours plus catégoriser hommes et femmes, ou de livres qui affirment que les femmes ne savent pas lire les cartes routières.
  • de la généralisation-simplification de la technique. En 95, si on voulait faire un site web, il fallait apprendre le HTML (qui n’a rien de compliqué, soit dit en passant). Aujourd’hui, on va sur une plate-forme de blogs prêts à l’emploi. (et on choisit parmi des thèmes roses, et on se fait classer dans les blogs féminins qui sont classés en mode/cuisine/maternité/loisirs créatifs…).

Du coup, vouloir lutter contre le sexisme et la mode du girly en allant dans leur sens, pour espérer que le message passe, c’est ce qu’a visiblement voulu faire cette vidéo … ça peut se comprendre, mais c’est malheureusement reconnaître qu’ils ont gagné et qu’il faut faire avec. C’est ça qui est totalement déprimant dans cette affaire. Est-on obligés de rentrer dans le moule sexiste pour espérer faire passer un message aux jeunes filles actuelles ?

, ,

Me suivre